Philippe Leroy, metteur en scène

Il signe pour Furieux, la mise en scène de Tolérance Voltaire. Mais Philippe est également comédien :
De 1998 à 2007, il collabore aux projets artistiques de la Cie du Tournesol en Résidence au Forum / Scène Conventionnée de Blanc-Mesnil, et notamment aux Chroniques Urbaines Mémoires d’habitants.
Il a travaillé avec des Metteurs en scène comme Stanislas Nordey, Robert Cantarella, Serge Tranvouez, Eric Ruf, Philip Boulay… interprété des textes d’Auteurs comme ceux d’Elsa Solal, d’Alfred de Musset, de Rainer Maria Rilke … joué sur de nombreuses scènes en France comme à l’étranger.
Il intervient depuis 1998, dans le cadre de stages professionnels, en entreprise. C’est également un excellent coach !
Il découvre la figure du clown avec la Cie du Moment (Vincent Rouche et Anne Cornu) en 2007. Depuis 2013, il participe au projet du Collectif Clown Nez à Nez initié par Vincent Rouche.  

Depuis 2011 il collabore au projet artistique de la Cie du TIR et la Lyre, vers une esthétique olfactive au Théâtre. Comédien et assistant à la création en 2013 de Parfums de l’âme de Violaine de Carné, Scène Conventionné Les Ulis et Les 26 couleurs Saint-Fargeau-Ponthierry, il écrit et interprète avec Violaine de Carné depuis 2012 des Visites Théâtrales et Olfactives pour des Musées ou des lieux singuliers ; tel que l’Institut du Monde Arabe, le Domaine de Chamarande, le Musée Louis Braille, le CNRS Château de Gif…  Actuellement, il est dans la création de la Bête et la Belle  de Violaine de Carné…
Aujourd’hui encore, il joue pour la Cie D’Henry : Je me porte bien, Adieu d’Anthony Le Foll d’après les lettres de Poilus de la guerre 14-18. Il co-écrit également le prochain spectacle de la compagnie : un duo de clowns qui s’empare des Diablogues de Roland Dubillard.

Il a créé La compagnie de l’Anima en 1996, et mit en scène son premier texte Pratic Hotel.
De 1997 à 2000 il adapte et met en scène Jacques le Fataliste de Denis Diderot, Voltaire-Rousseau de Jean-François Prévand et Comme un Roman de Daniel Pennac ; 180 représentations en tournée Aquitaine, Alsace, Ile de France et Poitou-Charentes dans différents lieux ; Théâtres, Maisons particulières, établissements scolaires, établissements pénitentiaires et hôpitaux.
En 2001 création avec Victor de Oliveira de Magnificat d’après Le livre de l’Intranquilité de Fernando Pessoa à la Cité Internationale Maison du Portugal à Paris puis au Festival d’ Almada à Lisbonne.
En 2002, Le corps à l’épreuve raconte la prise en compte de la douleur, dans l’histoire de la médecine, spectacle jeune public crée à l’Hôpital de la Salpêtrière à Paris.
En 2006, création de L’autre guerre d’Elsa Solal, Théâtre et Arts du Cirque sur le thème de la violence conjugale (Clermont-Ferrand, Sevran, Sarcelles, Bondy, Paris, Rabat et Kenitra au Maroc). En 2010 Olympe de Gouges d’Elsa Solal, Paris, Sarcelles, Clermont-Ferrand.
Fin 2015 début 2016 création en cours : Le grand Saut, réflexions sur la difficulté de franchir le pas, au seuil d’une nouvelle étape de vie, solo clownesque…

 Retour sur la page Des Visages sur des Noms